Le CSAU

CERTIFICAT DE SOCIABILITÉ ET D’APTITUDE A L’UTILISATION OU C.S.A.U.

Protocole de délivrance : Annule et remplace toutes les dispositions règlementaires antérieures concernant le mode d’emploi de ce test de sociabilité.

CsauCsau en image (73.5 Ko)

Date d’entrée en application : au 14 septembre 2005 (approuvé par le Comité de la SCC)

PRESCRIPTIONS GÉNÉRALES :

Le certificat de sociabilité et d’aptitude à l’utilisation ou CSAU est ouvert à tous les propriétaires de chiens, avec ou sans inscription à un Livre des Origines (L.O.), qu’ils soient adhérents ou non d’un club d’utilisation ou de race.

Le test du CSAU est également accessible aux chiens appartenant à la 1ère catégorie s’ils remplissent les clauses particulières définie par la loi 99-5 et, à fortiori, aux chiens de la 2ème catégorie – dès lors qu’ils satisfont aux conditions suivantes :
Pour les chiens de 1ère catégorie : nés après le 1er janvier 1999, à condition qu’ils aient été stérilisés, leur stérilisation (effectuée par une intervention chirurgicale irréversible) étant attestée par un certificat vétérinaire. Titulaires du CSAU, les chiens de 1ère catégorie qui remplissent les conditions sus citées, peuvent également participer aux épreuves d’Obéissance.
Pour les chiens de 1ère et 2ème catégorie : La détention du CSAU ne les dispense pas du port de la muselière dans les lieux et transports publics ni de la procédure de déclaration en mairie tels que prévus par les dispositions de la loi 99-5 du 6-01-1999

Tous les chiens, sans exception, doivent être âgés de 12 mois révolus le jour de l’examen et présentés par leur propriétaire.
Ces critères sont à vérifier par le juge avant le début des tests.

PRESCRIPTIONS PARTICULIÈRES :

Le CSAU peut être jugé par tous les juges des disciplines pratiquées sous couvert de la commission d’utilisation nationale « chiens de berger et de garde » ainsi que par les juges de travail sur troupeau.

La détention du CSAU est obligatoire pour pratiquer les disciplines gérées par la

commission d’utilisation nationale « chiens de berger et de garde »

Telles le ring, mondioring, RCI, campagne, pistage, à condition que le chien soit inscrit à un Livre des Origines et qu’il appartienne, dans le cadre des activités de mordant, à une race « autorisée » parmi les races répertoriées dans les 1er, 2ème et 3ème groupes.

Ainsi que pour tout propriétaire de chien, inscrit ou non à un Livre des Origines, désireux d’engager son animal dans les

épreuves de la discipline de l’Obéissance.

1. Documents à joindre au rapport de CSAU :

Pour les chiens inscrits à un L.O : Photocopie lisible, complète et non surchargée du certificat de naissance ou du pédigree ainsi que de la carte de tatouage ou d’identification. Dans ce cas de la détention d’un pédigree, la fourniture de la carte de tatouage ou d’identification du chien est facultative.

Pour les chiens non L.O : Photocopie lisible, complète et non surchargée de la carte de tatouage ou d’identification (tatouage Mécanique ou transpondeur électronique).

2. Conditions d’organisation des épreuves du CSAU :

Les épreuves du CSAU sont organisées sous l’égide et/ou avec l’autorisation des sociétés canines régionales sur le territoire desquelles elles se déroulent, soit à l’occasion de rassemblements, concours, expositions que ces sociétés canines régionales organisent elles-mêmes ou qu’elles patronnent, soit, dans le cadre des activités normales des clubs d’utilisation (également hors les concours officiels de ces clubs) avec l’autorisation de la SCR de tutelle, soit encore, à l’occasion des manifestations mises sur pied par les clubs de races. En tout état de cause, les épreuves du CSAU ne donnent pas lieu à une planification particulière aux calendriers annuels des sociétés canines régionales.

Les propriétaires des chiens présentés n’étant pas assujettis à la détention obligatoire d’une licence, les organisateurs d’épreuves de CSAU devront également prévoir la mise en place ou l’existence d’une couverture d’assurance contre les risques d’accident pouvant survenir à l’occasion des tests proprement dits (morsures par le chien de personnes participant aux tests – juges et personnels de terrain, entre autres), la participation du juge à des épreuves de CSAU devant faire l’objet, d’une déclaration préalable à la SCC par l’organisateur.

Les organisateurs mettront à la disposition du juge :

  • Les formulaires de rapports de CSAU qui se présentent sous la forme d’un dossier comportant deux feuilles (blanche et verte) à renseigner par duplication, permettant la notation de cinq chiens maximum, auxquelles sont jointes les photocopies des certificats de naissance ou pedigree ou des cartes de tatouage et d’identification selon qu’il s’agit de chiens avec ou sans papiers. Chaque rapport de CSAU constitue à lui seul une entité, c'est-à-dire que le nombre de chiens réputés aptes ou ajournés ne peut dépasser 5 par dossier, même s’il y a davantage de concurrents. En aucun cas des photocopies de rapports de CSAU ne seront acceptées par les services de la Société Centrale Canine.
  • Les diplômes : Pour éviter d’éventuelles falsifications, ces diplômes sont authentifiés par un sceau (timbre à sec).

Les diplômes seront remis aux chiens reconnus aptes à l’issue des tests.

  • Rapports et diplômes de CSAU sont à commander par l’organisateur auprès du service de la librairie de la SCC - Mme Moussaoui – Consulter le site Internet de la CUNCBG : cun-cbg.com, rubrique « documents à commander à la SCC »

3.Transmission des documents par le juge au secrétariat « CSAU de la SCC » :

A l’issue des tests, et au plus tard, dans la semaine qui suit leur déroulement, le juge transmettra au secrétariat « CSAU » de la SCC -155 avenue Jean Jaurès – 93535 Aubervilliers Cedex – les dossiers complets de jugement constitués des rapports de CSAU (feuilles blanches et vertes non dissociées) auxquels seront annexés les photocopies des certificats de naissance, pédigree ou cartes de tatouage/identification correspondant. Tout dossier réputé incomplet ou mal renseigné fera l’objet d’un rejet.

Les mentions suivantes devront figurer obligatoirement au rapport :

  • Lieu de l’examen,
  • Club organisateur,
  • Date de l’examen,
  • Nom du juge et sa signature,
  • Nombre de chiens aptes ou ajournés (par feuille de rapport/5 maxi) et non pas sur la totalité de l’examen.

Dans les cases réservées aux concurrents, il y a nécessité de remplir l’intégralité des informations demandées et Principalement, de s’assurer de l’adresse exacte du propriétaire à qui la carte magnétique de CSAU devra être envoyée. La notification de l’aptitude ou de l’ajournement devra être précisée par le juge ainsi que la mention du qualificatif obtenu En cas de réussite, soit : « excellent », « très bon », ou « bon ».

 4. Le contenu des épreuves du certificat de sociabilité et d’aptitude à l’utilisation :

La vocation première de ce test est de vérifier l’équilibre caractériel du chien, sa sociabilité et l’aptitude du maître à exercer le contrôle de son animal. L’attention du juge portera particulièrement sur ces points spécifiques du caractère de l’animal qui lui est présenté.

  • Exercice de la stabilité et de la sociabilité en présence et en l'absence du maître.

Fait à observer : Absence de réaction, panique ou de comportement d'autodéfense lorsque le chien est tenu en laisse par un étranger, en présence du maître et en son absence.

-   Attitude aux caresses et contact par une personne étrangère, en présence du maître. Contrôle du tatouage dans l’oreille ou sur la cuisse, apposition du lecteur de transpondeur électronique sue la région jugulaire.

-   Mauvaise réaction de l'animal aux bruits, autre que la surprise. (en présence et en l'absence du maître).Le bruit ne devra jamais être provoqué à moins de 5 mètres du chien et l’usage de la cartouche à poudre seule, quel qu'en soit le calibre, est interdit.

-   Croisement avec un autre chien tenu en laisse (1 à 2m entre les deux chiens)

-   S’il montre, d’emblée, des signes d’agressivité ou de peur excessifs, si son comportement est tel que le juge ne puisse contrôler le tatouage ou l’identification, le chien devra être ajourné.

 Exercices d’assouplissement

  • Exercice de la marche en laisse.

Le chien devra effectuer une marche avec son maître sans tirer sur la laisse, toutefois, quelques tensions du fait du chien peuvent être tolérées. Passage du binôme maître/chien dans un groupe de personnes, sans provocation, laisse non tendue.

  • Exercice de l’absence du maître.

Le maître doit pouvoir laisser son chien en un endroit désigné par le juge, dans la position de son choix, s’absenter en se dissimulant de la vue du chien, et retrouver son animal au même lieu, après 30 secondes. Un déplacement du chien dans un rayon de 2 mètres pendant l’absence ne constitue pas une faute.

  • Exercice du rappel au pied.

Le chien immobilisé dans la position choisie par le maître à une vingtaine de mètres de celui-ci devra revenir au pied, sur simple rappel, dans un délai de 15 secondes et dans un rayon de 2 mètres.

 Consignes de jugement.

L’incapacité d’un chien à exécuter l’un ou l’autre de ces exercices d’assouplissement ne peut constituer un motif d’ajournement si, par ailleurs, ce chien fait preuve des qualités d’équilibre caractériel et de sociabilité recherchées. Dans le cas d’un chien qui n’exécuterait pas correctement ces exercices d’assouplissements, le juge aurait alors la faculté d’influer sur l’attribution du qualificatif mis à sa disposition.

Nota : L’ajournement d’un chien au test du CSAU n’est pas définitif, ce chien pouvant être présenté à nouveau ultérieurement.

 

CsauCsau en image (73.5 Ko)